Le mot de Eric Fiorile – Démosophie – 14 juillet 2015

Ils n’ont que le pouvoir que nous acceptons, par ignorance, de leur donner

« Rappelez-vous que ceux qui ont du pouvoir et qui semblent invulnérables sont en fait très vulnérables et que leur pouvoir ne dépend que de l’obéissance des autres, et quand les autres commencent à arrêter d’obéir, commencent à défier l’autorité, alors on se rend vite compte que ce pouvoir d’en haut est en fait très fragile.

Les généraux n’ont plus aucun pouvoir lorsque leurs soldats refusent de combattre, les industriels n’ont plus aucun pouvoir lorsque les ouvriers et les travailleurs quittent leur boulot ou occupent les usines et entreprises.

Quand nous oublions la fragilité de ce pouvoir d’en haut, nous nous étonnons toujours lorsqu’il s’effondre face à une rébellion. Et pourtant l’histoire fourmille de pouvoirs établis qui n’existent plus !

Nonobstant, ne vous attendez pas à un moment de triomphe total !

Regardez cela comme une lutte de tous les instants, avec des victoires et des défaites, mais sur le long terme avec la conscience de la croissance du peuple.

Vous avez besoin de patience, de persistance et vous devez comprendre que même si vous ne “gagnez” pas, il y a du plaisir et un sentiment de grande satisfaction dans le fait que vous avez été impliqué, avec d’autres bonnes personnes, dans quelque chose qui en vaut vraiment la peine.

Car si nous sommes tous convenu d’un processus pour éveiller nos contemporains, pour réussir cette marche en avant vers le 14 juillet, pour bouleverser l’ordre établi (ou plutôt le désordre), n’avons-nous pas tous au fond de nous imaginé les conséquences finales : notre peuple sera vite suivi par d’autres, le remous international provoqué mettra sous les yeux du grand public les manipulateurs et les corrompus, obligera à des consensus internationaux pour bâtir une nouvelle société, et cela parce qu’un peuple se sera uni pour prendre ses responsabilité, parce qu’il aura été informé par une réunion, parce que celui qui aura animé cette réunion viendra d’une autre réunion qui viendra d’une autre…

Nous sommes tous différents et avons tous des idées différentes, c’est pourquoi nous devons provoquer cette UNION de toutes ces différences qui composent la France et lui permettra de continuer à exister au travers d’un peuple libre ! »

Eric Fiorile

Laisser un commentaire